Accueil > S’engager > Volontariat > Guillaume, volontaire en Service Civique au FOLCLO

Guillaume, volontaire en Service Civique au FOLCLO

Témoignage d’un jeune en service civique pendant 9 mois à Lorient !

Cet article est extrait du Chaudron Numérique. N’hésitez pas à consulter le site internet suivant http://www.chaudron-numerique.fr/ pour trouver des articles diverses et variés avec des témoignages de jeunes Lorientais !

Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Guillaume, j’ai 25 ans et je suis volontaire au service civique au FOLCLO (Foyer Omnisports Laïque Culturel Lorient Ouest) depuis début septembre et ce jusqu’au 30 juin 2017. Le FOLCLO qui m’a accueilli regroupe plus de 600 adhérents répartis sur 8 activités : Football, Basket-ball, Tennis de Table, Handisport Tennis de Table, Modern’Jazz, Danse Tahitienne, Gymnastique (Tous en Forme) et depuis mi-décembre une nouvelle section a vu le jour : le Penchak Silat.
Quel a été ton parcours scolaire avant de commencer ton service civique ?
Après l’obtention de mon BAC, j’ai fait une licence d’Action Sociale et Santé à l’Université Bretagne Sud de Lorient. Puis, j’ai commencé un master dans la lignée de ma licence, mais ce master ne correspondait pas à mes diverses attentes. J’ai donc, à la fin de ma première année de master, décidé de tenter l’expérience du service civique.

Qu’est ce qui t’a motivé à faire un service civique ?

Le service civique était une expérience qui me tentait depuis quelques années. Mais comme j’étais à la fac, je ne souhaitais pas arrêter mes études pour débuter un service civique. Je voulais d’abord obtenir un diplôme pour ensuite tenter l’expérience. A la fin de ma première année de Master qui n’était pas en adéquation avec mes aspirations professionnelles, je trouvais que c’était le bon moment pour franchir le pas. De plus, durant mes années universitaires, je n’ai, à mon sens, eu que trop peu d’opportunités de me confronter au monde du travail et aux différentes réalités de terrain. En 4 ans à la Fac je n’ai eu que 2 stages ! Ce service civique me permet de me confronter au quotidien au monde professionnel mais aussi de côtoyer différents acteurs de la vie sociale et des publics très larges.

Peux-tu nous expliquer en quoi consistent tes missions ?

Une de mes misions principales consiste à contribuer activement à la vie associative du club et de prendre des initiatives afin d’en améliorer à la fois le fonctionnement et le cadre éducatif. Dans un premier temps, de septembre à décembre je me suis occupé de l’organisation du tournoi de Futsal du FOLCLO qui a eu lieu les 17,18 et 19 décembre 2016 au palais des sports de Lorient. J’étais ainsi le référent de ce tournoi. Depuis janvier, ma mission a quelque peu évolué. En effet, j’ai comme mission de réaliser un travail autour de la place des femmes dans le quartier pour essayer de comprendre pourquoi elles ne participent pas davantage aux activités sportives que proposent le centre social du quartier de Kervénanec mais aussi le FOLCLO. Dans le cadre de la réalisation de ce travail, j’ai rejoint Chloé Beuzet, stagiaire à la maison pour tous du quartier, qui avait déjà commencé une étude autour de cette thématique. Elle m’a proposé de la rejoindre dans ce projet, chose que j’ai accepté. J’ai aussi comme mission de participer à l’organisation du tournoi de Tennis de Table « un gars, une fille » de la section Tennis de table du FOLCLO. Enfin, j’apporterai ma contribution pour l’organisation des FOLCL’Olympiades du 10 avril 2017. En parallèle de tous ces projets, j’accompagne les éducateurs de l’école du foot du club durant les entraînements et les matchs. De plus, tout au long de l’année j’interviens en compagnie des animateurs sur les temps du midi et des NTL dans les écoles de Bois Bissonnet et de Lanveur. Donc comme on peut le voir, mes missions sont très vastes et diversifiées, ce qui est très enrichissant.

Qu’est-ce que t’apporte le service civique au quotidien ?

Ce service civique, m’apporte énormément de choses. Je côtoie comme je l’ai dit précédemment différents acteurs de la vie sociale de l’agglomération lorientaise ainsi que différents publics. Cela est très enrichissant tant sur le plan professionnel qu’humain.
De plus, ce service civique me permet de prendre encore davantage confiance en moi car de nombreux projets me sont confiés et je sens cette confiance qui m’est accordée, ce qui est très valorisant. Un des autres apports de ce service civique, est que je suis au quotidien sur le terrain, chose que je recherchais depuis de nombreuses années.
J’ai également suivi 2 formations au cours de ma mission, une formation civique et citoyenne sur le thème de la discrimination à la Ligue de l’enseignement au début du mois de janvier et une formation aux premiers secours civiques de niveau 1 (PSC1) chez les sapeurs-pompiers à Auray en octobre dernier.
De manière générale, mon service civique me permet d’acquérir une autonomie dans mon travail, de développer un esprit d’analyse et de synthèse, de connaître les acteurs de la vie professionnelle, d’avoir des premiers contacts professionnels, développer mon sens de l’écoute, de l’accueil, du service.

Est-ce que tu conseilles cette expérience ?

Bien évidemment que je la conseille à tous. Il faut rappeler que le service civique est ouvert à tous les jeunes de 16 à 25 ans sans condition de diplôme, ce qui est une de ses forces selon moi. Le service civique peut permettre aussi bien souvent d’acquérir une première expérience professionnelle, ce qui n’est pas négligeable quand on sait que de nos jours l’expérience est une déterminante très importante pour certains employeurs.

Un petit conseil à donner aux jeunes qui peuvent hésiter à réaliser un service civique ?

Je leur conseillerais de mener en amont une réflexion quant à leurs envies professionnelles et personnelles afin de trouver la mission de service civique la plus en lien avec leurs diverses attentes.

Mise à jour mercredi 11 octobre 2017, par Volontaire BIJ

Les plus du BIJ