Accueil > Travailler > Je cherche un emploi > Le choix des langues dans la recherche d’emploi

Le choix des langues dans la recherche d’emploi

On pense souvent que le choix Anglais LV1 - Espagnol LV2 nous ouvrira les portes d’un accès à l’emploi, pourtant ce n’est pas toujours le duo gagnant pour faire la différence en entreprise.

En 2016, l’apprentissage des langues européennes restent à la mode chez les étudiants. En effet plus de 71 % des élèves optent pour l’espagnol en deuxième langue, 15 % pour l’allemand, un peu plus de 6 % pour l’anglais et 6 % également pour l’italien .

Cependant l’Allemagne demeure, de loin, le premier partenaire commercial de la France, en 2017, dans les domaines de l’automobile, les machines-outils, l’agroalimentaire, l’agri-business et la chimie. Pour autant, cette langue n’est pas le plus convoitée de toutes, avec seulement 15,3% d’apprenants. Mais parler allemand est maintenant un atout indéniable dans le monde professionnel.

En région, comme à Paris, certains établissements proposent également d’enseigner le néerlandais, le japonais, le portugais, l’arabe ou encore l’italien. De quoi élargir l’éventail de chacun ! Parler une troisième langue permet de se différencier. Le mandarin est d’ailleurs vivement recommandé car le marché chinois offre de réelles opportunités sur le marché mondial de l’emploi.

Et pourquoi pas le breton ? Maîtriser une langue régionale est un réel avantage. En Bretagne, de nombreux postes sont liés à la langue bretonne, comme dans l’enseignement, la gestion, les médias, les collectivités territoriales, le secteur de la petite enfance...

Mise à jour vendredi 27 septembre 2019, par Maïwenn