Accueil > Se former > S’orienter > S’informer pour s’orienter > Parcoursup : comment fonctionne la nouvelle plateforme d’admission post-bac (...)

Parcoursup : comment fonctionne la nouvelle plateforme d’admission post-bac ?

À partir du 15 janvier 2018, les futurs bachelier sont invités à se rendre sur "Parcoursup", une nouvelle plate-forme d’orientation post-bac.

Dix vœux à remplir. Il n’y a désormais plus que dix vœux, contre 24 avec APB, mais l’élève pourra former des vœux multiples, c’est à dire qu’un candidat pourra demander, par exemple, une prépa scientifique et inscrire en sous-vœux plusieurs lycées où il aimerait la faire, y compris loin de son domicile. Autre exemple : pour un élève qui veut faire de l’informatique, il pourra inscrire un BTS, un IUT, ou une licence dans la même discipline, ce qui ne comptera que comme un seul vœu.

Des affectations gérées par les écoles et les universités. Autre nouveauté : les réponses des facultés ou des écoles arriveront une par une, de chaque établissement sollicité. Ce ne sera plus une affectation globale gérée par un algorithme. Les élèves devront alors refaire un choix s’ils reçoivent plusieurs réponses positives. Ils ne devront conserver qu’une seule admission, mais auront la possibilité, au fil des retours, de conserver les vœux pour lesquels ils n’ont pas encore reçu de réponse.

Un temps de réponse limité. Le temps de réponse diminuera au fil de l’année : les candidats auront sept jours pour répondre au mois de mai, puis trois jours à partir de la fin du mois de juin, et plus que 24 heures pour les réponses qui tomberont après le 21 août. Certains "oui" seront des "oui si", c’est à dire que l’acceptation pourra être soumise, par exemple, à des cours de soutien.

Le ministère table sur 70% des élèves qui auront une affectation avant le début des épreuves du bac.

Voici le calendrier prévu par le ministère pour la procédure elle-même, qui se déroule sur plusieurs mois en 2018 comprend la mise en ligne et le fonctionnement de la nouvelle plate-forme d’admissions qui s’appellera Parcoursup :

15 janvier : ouverture de la plate-forme d’admissions en ligne, des tutoriels devant en expliquer le fonctionnement. Informations sur les filières et les débouchés dans les lycées.

Du 22 janvier au 13 mars : les lycéens entrent leurs vœux (jusqu’à dix au maximum) sans avoir besoin de les classer.

Du 14 mars au 31 mars : à l’occasion du deuxième conseil de classe, ce dernier examine les vœux des lycéens. Chaque vœu fait l’objet d’une fiche « Avenir » comprenant les appréciations des professeurs et l’avis du chef d’établissement.

Fin mai : début des réponses sur la plate-forme. « Dès qu’il a reçu deux réponses positives, le futur étudiant doit choisir entre les deux sans pour autant renoncer aux vœux en attente », précise le ministère.

Mi-juin : suspension de la procédure pendant les épreuves du baccalauréat.

Eté : inscription dans les établissements d’enseignement supérieur.

Procédure complémentaire : ouverture dès la fin des épreuves du baccalauréat – fin juin, début juillet –, jusqu’en septembre. Après les résultats du baccalauréat, une commission pilotée par le recteur proposera une affectation aux bacheliers qui n’auront reçu jusqu’alors aucune réponse positive

Pour toutes informations complémentaires, vous pouvez consulter librement le document PDF ci-joint.

Retrouvezsur ce lienl’ensemble de la procédure, étape par étape.

Mise à jour jeudi 26 juillet 2018, par Volontaire BIJ

Documents joints

Les plus du BIJ