Accueil > Partir > Travailler > Pôle emploi invite les chômeurs à s’expatrier en République tchèque

Pôle emploi invite les chômeurs à s’expatrier en République tchèque

Un partenariat a été mis en place entre L’Ambassade de France du pays et Pôle emploi pour encourager des chômeurs français à partir travailler en République tchèque, où 250.000 emplois seraient actuellement vacants.

"C zech emploi". C’est via ce programme que Pôle emploi compte envoyer des chômeurs français s’installer en République tchèque, où ils seront susceptibles de trouver un emploi bien plus rapidement qu’en France. Comme le rapporte Le Parisien, cette mission menée conjointement par l’Ambassade de France de République tchèque et Pôle emploi sillonne la France pour trouver des candidats au départ.

Si le pays d’Europe centrale offrirait 250.000 postes actuellement vacants, l’attaché de l’ambassade précise que "150 offres d’emploi sont ouvertes aux Français chaque jour". Petite précision qui a son importance : il n’est pas nécessaire de parler le tchèque pour postuler. L’anglais, en revanche, est "presque indispensable", poursuit le représentant de l’ambassade.
Lors d’une réunion d’informations organisée à La Madeleine (Nord), la rémunération est immédiatement abordée. Environ "1.500 euros brut" par mois en moyenne. "Ça paraît peu mais la vie est 40% moins chère qu’en France", assure encore le représentant du pays.

La République tchèque n’est pas la seule destination proposée dans les programmes mobilité de Pôle emploi. Il est également possible de se faire accompagner par l’agence pour l’emploi en Espagne, Italie ou encore au Canada.
Mais la République tchèque a un argument de taille pour attirer les futurs travailleurs : son taux de chômage. Parmi les plus bas d’Europe, il s’établit à 2,4% de la population active. Et pour les intéressés, Pôle emploi donne un dernier coup de pouce : l’établissement public offre une aide financière de 750 euros pour aider les Français à s’installer, ou encore à prendre des cours de tchèque.

Pour plus d’infos

Mise à jour vendredi 12 octobre 2018, par Justine