Accueil > Se former > Études, stages > Prêt étudiant : comment ça marche ?

Prêt étudiant : comment ça marche ?

Mesure du plan de relance gouvernemental, avec 20 millions d’euros, le prêt étudiant 2021 se prépare maintenant.

Qui peut prétendre au prêt étudiant ?

Ce prêt est ouvert à l’ensemble des étudiants, sans conditions de ressources et sans cautions parentale ou d’un tiers. Il faut cependant être inscrit dans un établissement en vue de la préparation d’un concours ou d’un diplôme de l’enseignement supérieur français ; être âgé de moins de 28 ans à la date de conclusion du prêt ; et être de nationalité ou posséder la nationalité française ou posséder la nationalité de l’un des états membre de l’UE, à condition de justifier d’une résidence régulière ininterrompue en France depuis au moins cinq ans.

Qui est le montant autorisé ?

Il est au maximum de 15 000 €.
Attention : ce dispositif ne crée pas un droit au crédit pour les étudiants. Afin de ne pas favoriser les situations de surendettement des familles, les banques conservent un pouvoir d’appréciation dans le choix final des bénéficiaires, au vu du dossier constitué par les intéressés de leur demande.

Quelle est la marche à suivre ?

Il faut déposer sa demande auprès d’une des cinq banques suivantes : Société Générale, crédit Mutuel, CIC, les banques populaires et les caisses d’épargne.
La banque décide si elle accorde ce prêt et sous quelles conditions. Le risque de défaillance est garanti par l’état à hauteur de 70 % (ex : 10 500 € garantis sur un prêt de 15 000 €)
L’emprunt sera remboursé de manière différée, c’est-à-dire que l’on commence à rembourser après la fin des études, quand on entre dans la vie active. Ceci dit, il est possible de rembourser partiellement pendant les études, uniquement les intérêts.

Renseignements complémentaires : bpifrance.fr

Mise à jour jeudi 8 octobre 2020, par Volontaire BIJ

Les plus du Bij