Accueil > S’engager > Bénévolat > L’engagement bénévole de Théo

L’engagement bénévole de Théo

Témoignage d’un jeune bénévole dans la section foot du FOLCLO depuis 7 ans.

Dans ce nouvel article, le Chaudron Numérique, s’intéresse à l’engament bénévole de Théo Felin qui officie depuis 7 ans dans la section foot du FOLCLO Lorient. Durant cet entretien, Théo va nous raconter son parcours, jusqu’à son envie de devenir bénévole et des bienfaits qu’il en retire. N’hésitez pas à consulter le site internet suivant http://www.chaudron-numerique.fr/ pour trouver d’autres articles diverses et variés avec des témoignages de jeunes Lorientais !

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Théo, j’ai 25 ans et je suis animateur à la Mairie de Lorient depuis maintenant 2 ans. J’interviens ainsi dans différentes écoles de la ville de Lorient. En parallèle de mon activité professionnelle, je suis bénévole depuis 7 ans dans la section foot du FOLCLO. J’officie comme responsable de la catégorie des 13-15 ans.

Justement, qu’est ce qui t’as donné l’envie de devenir bénévole ?

J’ai arrêté l’école assez tôt, au lycée pour être précis et sans diplôme. Pendant que mes amis étaient en cours, moi je ne faisais rien de mes journées, je ne me sentais pas utile. C’est difficile à vivre comme situation car on voit tout le monde aller en cours ou bien au travail et toi tu restes chez toi à cogiter. De ce fait, on perd très vite confiance en soi. Du coup, pour rompre cette spirale négative, je cherchais des activités qui pouvaient me permettre de rompre cette inactivité. Ma seule activité de la semaine était le foot que je pratiquais au FOLCLO. Le club était au courant de ma situation. De ce fait, le club m’a proposé dans un premier temps de donner un petit coup de main de temps à autre pour commencer, puis de fil en aiguille, les responsabilités qui m’étaient accordés étaient de plus en plus importantes. Aujourd’hui, je me suis fait une place dans ce club, et je suis responsable d’une vingtaine de jeunes âgés de 13 à 15 ans.

Qu’est-ce que t’apporte le bénévolat ?

Pour être honnête, au début mon action bénévole n’était qu’un passe-temps. Puis au fur et à mesure, ce passe-temps c’est transformé en véritable passion. Je ne pense pas que je serais la même personne si je n’avais pas effectué cette action bénévole. Elle m’a en quelque sorte permis de me construire. J’ai ainsi retrouvé cette confiance en moi que j‘avais pu perdre par le passé. De plus, je sens cette confiance du club et des joueurs, ce qui est très valorisant. L’autre atout de mon action bénévole est que je suis toutes les semaines au contact des jeunes, et ça c’est une chose que j’apprécie tout particulièrement. Il est important pour moi de transmettre à notre jeunesse des conseils et savoirs qui pourront leur être utile pour leur futur. Comme certains à leur âge, j’étais un peu « pommé » pour être franc. De par mon passé, je peux leur apporter quelques conseils de « grand frère » comme on dit. Il faut aussi savoir que dans un club de quartier comme le nôtre, la pédagogie à une place primordiale. Il y a la compétition bien sûr comme dans tout club sportif mais pas que. En effet, il faut aussi s’intéresser au côté humain du jeune et ne pas hésiter à être à son écoute afin que ce dernier soit le plus épanouie possible, que ce soit sur mais aussi en dehors du terrain.

As-tu un conseil pour les jeunes qui hésitent à s’engager comme toi dans une action bénévole ?

Il faut en amont que chacun identifie le domaine dans lequel il veut vraiment s’investir afin d’être le plus épanouie possible. De plus, il faut être conscient que comme tout engagement, le bénévolat peut demander du temps. Outre cela, il ne faut pas penser que le bénévolat ne sert à rien comme je peux l’entendre parfois. Au contraire, il nous permet d’apprendre sur nous même, sur nos capacités et nos envies. Cet engagement offre aussi une expérience, ce qui n’est pas négligeable. Il est important selon moi de ne plus voir le bénévolat comme une action « gratuite » qui ne n’apporte rien. Alors bien sûr cet engagement peut demander des efforts et du temps comme je l’ai dit précédemment, mais en contrepartie il apporte tellement de chose qu’à la fin on n’y prête plus attention. Par exemple, moi ce que j’ai pu apprendre au FOLCLO en termes de pédagogie, je peux le mettre en œuvre dans les écoles dans lesquelles j’interviens.

Mise à jour mercredi 11 octobre 2017, par Volontaire BIJ

Les plus du BIJ