Leilani, volontaire en service civique au BIJ de Lorient

Mise à jour mercredi 4 novembre 2020, par Volontaire BIJ

Leilani a été volontaire en service civique au BIJ de Lorient, pour une durée de 9 mois. Sa mission consistait en l’accompagnement des actions internationales de la structure.

Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Leilani, j’ai 24 ans et j’ai été volontaire au service civique au BIJ de Lorient de septembre 2019 et jusqu’au mois de juin 2020. Le BIJ est un vrai lieu d’accueil, d’information, de contact, d’écoute, de rencontres et d’échanges. L’équipe accompagne les jeunes, de 15 à 30 ans, sur différentes thématiques : l’emploi, la formation, la vie quotidienne, la santé, le logement, les loisirs, la mobilité internationale...

Quel a été ton parcours avant de commencer ton service civique ?

Après l’obtention de mon BAC, j’ai fait DUT Techniques de Commercialisation. Je suis ensuite partie en Australie, en tant que jeune fille au pair, pendant 6 mois. À mon retour, j’ai fait un Bachelor Chargée de production de voyages. Étant un peu perdue par rapport à mon projet professionnel, j’ai décidé de tenter l’expérience du service civique.

Qu’est ce qui t’a motivé à faire un service civique ?

Ma première motivation était de m’engager au service de l’intérêt général. J’étais en pleine réflexion quant à mon avenir professionnel et je souhaitais faire le lien entre mon parcours scolaire et professionnel. La mission proposée correspondait totalement à mon expérience à l’international. Je souhaitais être moteur pour motiver les jeunes à la mobilité. De plus, ce service civique me permettait de me confronter au quotidien au monde professionnel, mais aussi de côtoyer différents acteurs de la vie sociale et différents publics.

Peux-tu nous expliquer en quoi consiste ta mission ?

Au quotidien, j’informais le jeune public sur les différentes possibilités pour partir à l’étranger (au pair, volontariat, stage, woofing,...). J’ai promu également le programme du Corps Européen de Solidarité (anciennement Service Volontaire Européen) et accompagné les 5 volontaires européens pendant leurs projets à Lorient. Avec Dimitra, volontaire CES, nous avons repris le café linguistique Happy Talk. L’objectif est d’accueillir des jeunes souhaitant s’exprimer afin d’améliorer son anglais à l’oral avec d’autres jeunes, dans une ambiance conviviale, à travers des jeux, activités, débats. J’ai aussi eu la chance de participer à l’organisation d’évènements comme le Forum En Route pour le Monde, ainsi que les différents Café des Globe-Trotters. Pour finir, j’ai été en appui de l’équipe pour l’alimentation des réseaux sociaux et la création de contenus pour le site internet du BIJ.

erasmus_st_jo_2.jpg

Qu’est-ce que ’a apporté le service civique au quotidien ?

De manière générale, mon service civique me permis d’acquérir une certaine autonomie dans mon travail et de développer mon sens de l’accueil et de l’écoute. Cela est très enrichissant tant sur le plan professionnel qu’humain. De plus, cette mission m’a permise de prendre davantage confiance en moi car de nombreux projets m’ont été confiés et je pouvais sentir cette confiance qui m’était accordée, ce qui était très valorisant.
Durant cette mission, j’ai également eu la chance de suivre deux formations :
une formation civique et citoyenne sur le thème de la sensibilisation au handicap, à l’APF de Vannes et une formation aux premiers secours civiques de niveau 1 (PSC1) à la Ligue de l’Enseignement, à Lorient.

img_20191218_174948.jpg

Est-ce que tu conseilles cette expérience ?

Évidemment, je la conseille à tous. Le service civique peut permettre aussi bien d’acquérir une première expérience professionnelle, et c’est également une opportunité de développer ou d’acquérir de nouvelles compétences.

Les plus du Bij