Accueil > Découvrir le Monde > Témoignages > Anouk - Semestre d’études en Inde

Anouk - Semestre d’études en Inde

Anouk a eu la chance de partir pendant 3 mois dans une université indienne, à Kozhikode.

Peux tu nous présenter ton expérience ?

Je suis partie en Inde pour un semestre d’études de 3 mois. Celui-ci se déroulait dans le cadre d’un master en communication et grâce à un partenariat de mon école j’ai donc pu étudier pendant 3 mois dans une université indienne, à Kozhikode, dans l’état du Kerala, au sud du pays. Là bas, nous étions logés sur le campus (un grand complexe au sommet d’une colline, au milieu de la « jungle »), comme tous les étudiants de l’université. Pendant ce semestre nous étions au total 15 étrangers (dont 13 français) parmi les étudiants indiens. Nous avions cours du lundi au jeudi et étions donc en week-end pendant les 3 jours qui suivent, ce qui nous a permis de voyager beaucoup et découvrir le pays !

image.jpg

Comment s’est passée l’intégration ?

Très bien. Le fait de vivre sur un campus a vraiment facilité la chose, les étudiants ont toujours été là pour nous aider en cas de soucis et pour répondre à toutes nos questions. La vie étant très différente de ce qu’on connaît en France ou en Europe, c’est important de parler avec les locaux pour comprendre un peu mieux leur manière de fonctionner et s’intégrer au pays plus facilement. En ce qui concerne la langue (ils parlent quasiment tous anglais), ça a été un peu difficile au départ, j’avais du mal à comprendre l’accent indien, et ils avaient aussi du mal à comprendre le mien. Au bout d’un certain temps, on se force et on s’y fait ! Le fait d’être un petit groupe d’étrangers a aussi aidé, nous nous sommes tous très bien entendus et ce n’est pas négligeable
lorsqu’on vit tous ensemble pendant plusieurs mois à l’autre bout du monde.

Comment as-tu monté ce projet ? Quelles ont été les démarches ?

Le projet étant encadré par l’école, cela a un peu facilité les démarches. Cependant, une fois que l’université d’accueil nous a été attribuée, nous avons du nous organiser de notre côté. L’étape la plus compliquée est celle du visa. Le visa indien, notamment le visa étudiant, doit se faire sur place, à l’ambassade à Paris, et sans rendez-vous. De plus, la demande de visa ne peut se faire que dans les 30 jours avant le départ, il faut donc être rigoureux lors de la préparation du dossier pour ne pas faire d’erreur et se voir refuser le visa. Comme pour tout voyage, il a ensuite été nécessaire de se renseigner quant à l’assurance à l’étranger ainsi que sur les frais bancaires, et les vaccins à réaliser. Sinon, les seules démarches ont été l’achat des billets d’avion et la préparation du sac à dos ! Pour les indispensables à ne pas oublier (ceci dit, on peut presque tout
trouver sur place), j’ai eu des conseils de personnes étant déjà parties dans ce pays, j’ai aussi pas mal regardé les réseaux sociaux et suivi les aventures d’influenceurs ayant déjà visité l’Inde...

image_3_.jpg

Qu’as-tu retenu d’une telle expérience ?

Seulement du positif. Ce voyage en Inde a été, jusqu’ici, la plus belle expérience de ma vie ! L’Inde est un pays incroyable, des paysages très divers et magnifiques à découvrir, et surtout, une population adorable. En tant qu’européens, un voyage en Inde est un dépaysement total, et ça fait du bien. On découvre une autre culture (pour le coup, très différente de la notre) et on fait plein de belles rencontres. Un voyage comme celui-ci apprend beaucoup, et je pense qu’on en revient toujours un peu changé.

Quelles sont tes frustrations ?

J’aurais voulu y rester plus longtemps ! En effet, l’Inde est un pays tellement immense, que même en voyageant tous les week-ends pendant 3 mois, je n’en ai vu qu’une toute petite partie. Je pense y retourner un jour pour découvrir toutes les belles choses que je n’ai pas eu l’occasion de voir.

image_4_.jpg

Des conseils à donner à des jeunes qui souhaitent partir ?

Ne surtout pas avoir peur. Lorsque j’ai annoncé ce voyage, j’ai eu beaucoup de retours négatifs ou surpris : « Qu’est-ce que tu vas aller faire là bas ? » « L’Inde ça craint », « C’est pas safe du tout, tu devrais faire attention » (...). Bien sur, et je pense que ça vaut pour n’importe quel pays, lorsqu’on est pas chez soi, on fait attention, on respecte les règles, et la culture du pays, c’est très important. Mais durant ces 3 mois, je ne me suis pas sentie en insécurité une seule fois, même en tant que femme. Évidemment il faut être prudent, mais la réputation d’insécurité de ce pays ne doit pas être un frein pour quelqu’un qui souhaite le découvrir. Sinon, concernant la météo, sauf si vous partez
pour un an, c’est mieux d’éviter la période juin/septembre, à cause de la mousson.

As-tu des bons plans à faire partager ?

En Inde, les transports (tout comme la vie en général) ne coûtent pas chers du tout, alors, ne pas hésiter à voyager en bus ou en train de nuit ! Les trajets sont parfois très longs, ce qui peut faire peur au début, mais ça vaut vraiment le coup. On peut parfois avoir quelques mésaventures, comme des pannes de bus, ou de trains... mais pour ma part, je suis toujours arrivée à destination ! En ce qui concerne les logements, il est très facile de trouver des auberges de jeunesse pour pas cher du tout (on a
souvent fonctionné avec Booking ou Airbnb). Beaucoup d’habitants proposent aussi des chambres chez eux, ce qui est un super moyen de découvrir un peu mieux la culture. Surtout, ne pas hésiter à discuter avec les locaux, leur poser des questions... Ils seront toujours les premiers à vous aider et répondre à vos interrogations sur le pays.

Mise à jour vendredi 10 avril 2020, par Volontaire BIJ