Accueil > Découvrir le Monde > Témoignages > Marion - Etudiante Erasmus en Irlande

Marion - Etudiante Erasmus en Irlande

Dans le cadre de ses études, Marion est partie 1 an à Athlone, en Irlande, pour faire un Bachelor International Business of Management. Elle nous raconte son expérience.

Les motivations pour le départ :

J’ai toujours eu un niveau d’anglais très bas. Pour travailler dans le commerce et notamment dans le commerce de luxe comme j’aimerais, il faut impérativement parler anglais. Le choix c’est très vite fait de partir à l’étranger pour pouvoir apprendre la langue. Pour la destination, ça a été un hasard. Du moment que le pays avait l’anglais comme langue officielle, c’était bon pour moi. Étant déjà allée en Irlande je savais que c’était un très beau pays où je m’y plairais.

La démarche :

Je suis partie dans le cadre scolaire, en Erasmus. C’était un DUETI, le prolongement du DUT. J’ai donc dû faire une liste avec 3 choix de pays (Irlande, Angleterre et Italie). Ensuite j’ai dû faire un CV et une lettre de motivation dans la langue du pays. J’ai été sélectionnée pour ma motivation et ma participation en cours malgré mes difficultés.

Il aura fallu environ 3 mois pour monter les dossiers dans l’intégralité.

jjj.png

La vie sur place :

L’Irlande est un pays avec une population très sympathique et très vivante. Si l’on a besoin d’aide, qu’on est perdu ou autre, il ne faut pas hésiter à demander, les gens sont toujours prêt à aider. Ils parlent irlandais et anglais.

Le pays est très bien desservi en transport, il y a énormément de bus. Cependant cela peut revenir très vite cher. Pour ma part, une amie avait une voiture, ce qui nous a facilité les déplacements.

Concernant le logement, je l’ai trouvé via des témoignages d’étudiants partis avant
nous. Nous avions le choix entre deux lieux universitaires : un au centre-ville ou bien l’autre près de l’université. Nous avons fait ce deuxième choix par manque de moyens de transport. Nous avons donc dormi à Croi Oige qui est une résidence universitaire. Pour ma part, je logeais avec des étrangères : une Italienne, une Équatorienne, une Belge et au second semestre une Malaisienne. 

Pour la nourriture, c’est légèrement différent de chez nous, mais je cuisinais beaucoup à l’appartement. Seul l’alcool est beaucoup plus cher, il faut compter 10€ le verre de vin au restaurant.

Niveau santé, il y a un médecin gratuit à l’université, mais pour ma part je n’ai pas eu le besoin d’aller chez un spécialiste.

Le budget prévisionnel et son financement :

Pour partir, ma part d’auto financement s’est élevée à hauteur de 2000€. J’ai pu bénéficier d’aides diverses d’organismes et institutions d’un montant de 350€ par mois, soit 3 500€. À savoir que le délai pour le versement des aides est d’un mois pour le premier versement.

marion.png

Les aspects positifs d’une telle expérience :

Ce qui est premièrement très positif c’est d’apprendre une nouvelle langue. Il n’y a pas mieux que de partir pour s’imprégner. De plus, j’ai appris à connaitre de nouvelles personnes et de nouvelles cultures. Sortir d’une telle expérience ne peut que nous faire grandir.

Les aspects les plus négatifs :

Une de mes frustrations a été le nombre de français présents et notamment dans ma classe. Il y en avait beaucoup… Ce qui a fait que j’ai beaucoup parlé français.

Des conseils à donner à des jeunes qui souhaiteraient partir ?

Si vous avez l’occasion de partir FONCEZ !! Si vous ne le faites pas maintenant vous ne le ferez jamais. Vous allez progresser en langue, découvrir de nouvelles cultures, avoir de nouveaux amis… c’est une expérience UNIQUE. Il faut oser. Il faut aussi éviter de rester avec les français si vous voulez vraiment progresser dans l’apprentissage d’une nouvelle langue.

marion2.png

Mes futurs projets :

Je suis actuellement en Master Marketing Vente à Vannes. Pour mon second semestre, je vais le passer à Grenade, en Espagne.

Mise à jour jeudi 5 décembre 2019, par Audrey